A la chasse aux trolls

A la chasse aux trolls

Pour la première fois de sa carrière, le célèbre réalisateur Guillermo del Toro s’essaie aux romans pour la jeunesse. Il s’est associé pour ce projet à un écrivain reconnu aux Etats-Unis, Daniel Kraus, auteur prolifique de thrillers et récits horrifiques pour adolescents. Trollhunters est donc né de ce duo et a été traduit et publié en France aux Editions Bayard. Une série animée est en cours d’adaptation par les studios Dreamworks et verra le jour prochainement sur Netflix, le réseau de vidéos sur abonnement.

Un loser

Jim Sturges Junior y est un jeune adolescent qui cumule les malheurs. Il est considéré comme un loser total dans son lycée et harcelé par le quaterback de l’équipe de football; à la maison ce n’est pas vraiment mieux puisqu’il subit la paranoïa excessive de son père. Ce dernier a été traumatisé dans son enfance par l’enlèvement de son grand frère Jack, alors qu’ils faisaient une promenade à vélo. Depuis, il est persuadé que des monstres vivent cachés des hommes. Et lorsqu’une de ces créatures surgit dans la chambre de Jim, toutes ses certitudes s’effondrent, un monde souterrain existe bel et bien, et il est peuplé par des trolls immenses et terrifiants.

Au ciné

Trollhunters s’annonce rapidement comme un roman très visuel, voire cinématographique. Il n’est pas difficile d’imaginer tous les décors plantés par les auteurs, et l’ambiance donne parfois l’impression de regarder un film d’aventures des années 90. On retrouve également tous les ingrédients qui font les meilleurs romans du genre, du monde magique à l’intrigue haletante en passant par les enfants un peu stéréotypés. Le rythme du récit est progressif, plus les pages se tournent, plus on voit les éléments du puzzle s’emboîter et, surtout, l’antagoniste que Jim va devoir combattre: un terrible troll dont le plat favori s’avère être les enfants de tout âge.

Le héros sera bien entendu soutenu par des personnages secondaires plutôt hauts en couleur comme son meilleur ami, Tobias, qui apporte de nombreuses notes d’humour, idéales pour faire rire entre quelques moments dramatiques. Il fera aussi la connaissance d’autres trolls qui seront des alliés dans cette histoire, et même plus, des amis. Le tout est porté par l’excellente écriture à quatre mains de Guillermo del Toro et Daniel Kraus.

En plus d’une intrigue dynamique, Trollhunters prône donc l’acceptation de la différence et affirme aux jeunes lecteurs dès 12’ans que rien n’est impossible quand on en a envie et qu’on se donne les moyens de réussir.

Kevane Bouchart sélectionne pendant l’été les meilleurs romans pour ados et jeunes adultes. Libraire à La Librerit à Carouge, elle anime le blog lespetitsmotsdesaefiel.com

Guillermo Del Toro, Daniel Kraus, Trollhunters, Bayard, 382 p.

Laisser un commentaire