Aarau exemple phare pour la densification-SWI swissinfoch

Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

English

Deutsch

Français

Italiano

Español

PortuguĂŞs

???

????

??

P??????

Français

L’actualitĂ© suisse en 10 langues

×

Français

Menu

English

Deutsch

Français

Italiano

Español

PortuguĂŞs

???

????

??

P??????

A la une

Politique

Economie

Culture

Société

Sciences & Tech

Multimedia

Dossiers

DĂ©mocratie directe,
La Suisse, mode d’emploi

A SUIVRE
Place financière,
Solar Impulse,
Le franc fort

Urbanisme

Aarau, exemple phare pour la densification

Par Andreas Keiser

  
  
  

Autres langues: 8

(zh) ??????????
(ru) ????? ??????? ?????????? «???????????? ??????»
(ja) ???????????????????????
(en) Aarau shows how to cope with sprawl
(es) Aarau, ejemplo brillante contra la edificaciĂłn inconexa
(de) Aarau, leuchtendes Vorbild gegen die Zersiedelung
(pt) Aarau, belo exemplo contra a expansĂŁo urbana descontrolada
(it) Aarau, un esempio da seguire contro la dispersione urbana

Reprendre article

Il est permis de copier l’hyperlien renvoyant Ă  un contenu spĂ©cifique pour le placer sur son site propre ou sur un site de tiers. Ce faisant, l’insertion de contenus issus de l’offre web de SWI swissinfo.ch n’est permise que dans leur version originale et dans un environnement dĂ©nuĂ© de publicitĂ©.
Vous avez l’autorisation de copier cet article et de l’utiliser si vous observez les directives suivantes:

pas de modification du titre et du texte;
mention obligatoire du nom du journaliste et de swissinfo.ch;
pas d’utilisation en dehors du cercle restreint de la famille et des amis.

Veuillez noter que vous pouvez utiliser cet article uniquement s’il est pourvu de la mention «[journaliste], swissinfo.ch». Si vous souhaitez en faire une autre utilisation, veuillez envoyer un courriel Ă  contact@swissinfo.ch. Le travail journalistique de SWI swissinfo.ch se fonde sur la «DĂ©claration des devoirs et des droits du/de la journaliste» et les «Directives relatives Ă  la ‘DĂ©claration’» du Conseil suisse de la presse (http://presserat.ch/declaration_directives.htm). Si SWI swissinfo.ch estime que la plate-forme de la personne effectuant la demande comporte des contenus qui enfreignent cette dĂ©claration et ces directives, elle peut exiger que tous les contenus de SWI swissinfo.ch soient supprimĂ©s des pages concernĂ©es.

Aarau, exemple phare pour la densificationAndreas Keiser

25.15.2014

Comment gĂ©rer les flots grossissants de pendulaires et empĂŞcher le bĂ©tonnage permanent du territoire et la disparition des paysages naturels? Pour avoir su concilier ces exigences contraires, la ville d’Aarau en Argovie a reçu le Prix Wakker 2014.

Prix Wakker

L’organisation Patrimoine suisse dĂ©cerne chaque annĂ©e le Prix Wakker Ă  une commune pour ses prestations exemplaires dans l’amĂ©nagement du territoire. Le 28 juin, ce prix sera officiellement remis Ă  Aarau.

DotĂ© de 20’000 francs, le prix a un caractère plutĂ´t symbolique, mais les prestations exemplaires de la commune laurĂ©ate obtiennent ainsi une reconnaissance publique.

Le Prix Wakker a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ© pour la première fois en 1972 Ă  la suite du legs fait Ă  Patrimoine suisse par l’homme d’affaires genevois Henri-Louis Wakker. D’autres legs ont permis Ă  Patrimoine suisse de dĂ©cerner ce prix jusqu’Ă  aujourd’hui.

Les communes de Stein am Rhein, Guarda, Ernen, etc. ont Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©es dans les annĂ©es 1970 du fait qu’Ă  l’Ă©poque, la conservation des centres historiques n’allait pas de soi.

En ce dĂ©but de matinĂ©e, Aarau voit des flots de pendulaires arriver en ville pour travailler, en voiture ou en train, ou la quitter pour les mĂŞmes raisons. Le centre ville est couvert de grues en action. Ville typique du Plateau suisse, Aarau se dĂ©veloppe Ă  vue d’oeil. L’Ă©conomie est florissante.

Le chef lieu du canton d’Argovie est le centre d’une agglomĂ©ration de quelque 80’000 habitant(e)s, dont 20’000 rĂ©sident dans ses murs. La ville se situe au coeur du triangle Zurich – Bâle – Berne et offre 30’000 emplois.

Pour le chef des constructions de la ville Felix Fuchs, ce «dĂ©sĂ©quilibre» entre population rĂ©sidente et population active est «unique en Suisse». «C’est pourquoi, ajoute-t-il, nous nous efforçons depuis des annĂ©es de construire de nouveaux logements».

Augmenter l’espace habitable permet aussi de diminuer le trafic des pendulaires en ville. Mais pour cela, il faut du terrain. Or, au lieu de miser sur des terrains agricoles, des zones de dĂ©tente ou d’autres espaces verts pour les transformer en zones Ă  bâtir (comme le font beaucoup de collectivitĂ©s publiques en Suisse), Aarau a au contraire limitĂ© strictement les surfaces bâties, et cela depuis 20 ans.

Aarau pratique donc la densification depuis longtemps. Elle renouvelle et met en valeur les quartiers existants et réaffecte les anciennes zones artisanales et industrielles. 

Nouvelle loi en vigueur

Dans une Suisse couverte de constructions et de lotissements Ă©chappant parfois Ă  toute logique, manquant de place et souffrant du trafic des pendulaires, la densification du milieu bâti a aujourd’hui presque valeur d’impĂ©ratif catĂ©gorique. Aarau applique dĂ©jĂ  depuis longtemps les principes de la nouvelle loi sur l’amĂ©nagement du territoire (LAT) largement acceptĂ©e en votation en mars 2013 et en vigueur depuis le 1er mai dernier.

Le lotissement «Telli», construit entre 1970 et 1989, montre bien Ă  quel point Aarau a misĂ© sur la densification, Ă  une Ă©poque oĂą les terrains n’Ă©taient pas rares. Dès le dĂ©but, le lotissement a Ă©tĂ© pensĂ© pour ĂŞtre exempt de trafic automobile.

Premier gratte-ciel détruit

Responsable des constructions depuis 25 ans, Felix Fuchs a marquĂ© de sa patte le dĂ©veloppement et la transformation de sa ville. Aujourd’hui âgĂ© de 63 ans, il dit «arriver lentement au bout de son mandat». Maintenant, prĂ©cise-t-il, «les principales marques de nos efforts d’amĂ©nagement deviennent visibles. Des bâtiments s’inscrivant dans la stratĂ©gie sont en effet en cours de construction et d’autres projets viennent de recevoir le permis de bâtir.

Un des grands projets est situĂ© juste Ă  cĂ´tĂ© de la gare. NommĂ©e «Torfeld SĂĽd», cette ancienne zone industrielle comprenait, jusqu’en 2013, une tour de douze Ă©tages. La propriĂ©taire a toutefois dĂ©cidĂ© de la rĂ©duire en poussière, car une nouvelle construction Ă©tait plus avantageuse qu’une rĂ©novation.

Le stade au centre-ville

Aujourd’hui, un jour après l’explosion du «gratte-ciel», une nouvelle tour est en train de sortir du sol. La prochaine grande Ă©tape va ĂŞtre prochainement lancĂ©e: il s’agit du nouveau stade du FC Aarau, qui comptera aussi un centre commercial, un cinĂ©ma Ă  plusieurs salles et des appartements.

La situation du nouveau stade – en plein centre – a Ă©tĂ© longtemps contestĂ©e. «Du point de vue de l’amĂ©nagement du territoire, cette dĂ©cision Ă©tait sĂ»rement tĂ©mĂ©raire, admet Felix Fuchs, mais un stade qui se veut un point d’attraction doit faire partie du corps urbain et ne pas ĂŞtre refoulĂ© Ă  la pĂ©riphĂ©rie.»

Mais comme les autres villes, Aarau a aussi ses «horreurs» architecturales. C’est pour les Ă©viter que Felix Fuchs soumet les projets, «partout oĂą cela est possible et oĂą cela se rĂ©vèle utile» Ă  des concours architecturaux. «C’est plus coĂ»teux, financièrement, et exige davantage de rĂ©flexion mais je n’ai jamais entendu personne dire, Ă  la fin du processus, que cela n’en valait pas la peine.»

Quartiers tranquilles

Avec le nouveau gratte-ciel, le stade, la nouvelle gare et d’autres projets de bâtiments d’habitation et de bureaux, c’est une nouvelle ville qui est en train de faire son apparition. Les quartiers avec jardins crĂ©Ă©s entre la fin du 19e siècle et le dĂ©but du 20e siècle sont situĂ©s au sud de la gare. Des mesures d’amĂ©nagement ont permis de diminuer le trafic motorisĂ©.

«Ces quartiers rĂ©sidentiels baignĂ©s dans la verdure revĂŞtent une importance nationale d’un point de vue urbanistique», Ă©crit Patrimoine suisse dans son communiquĂ© annonçant le Prix Wakker 2014. «Afin de prĂ©server leur aspect, la Ville d’Aarau n’intervient pas seulement sur la forme des bâtiments, elle reconnaĂ®t Ă©galement le rĂ´le essentiel des clĂ´tures, des plantations et des espaces routiers pour leur caractère», prĂ©cise l’organisation.

Les nouveaux quartiers attirent aujourd’hui beaucoup de monde. La pression des propriĂ©taires et des investisseurs est consĂ©quente pour que de nouveaux bâtiments soient construits, ou pour que les bâtisses existantes soient rĂ©novĂ©es ou agrandies. La ville les assiste avec l’objectif que les nouvelles constructions s’intègrent «de manière adĂ©quate dans le contexte existant», souligne Felix Fuchs.

Le responsable admet que le succès n’a pas toujours Ă©tĂ© au rendez-vous. Des chantiers ont aussi dĂ©bouchĂ© sur des bâtiments trop grands ou entourĂ©s de trop de places de parking asphaltĂ©es. «Mais ces exemples ont permis de sensibiliser la population Ă  la nĂ©cessitĂ© de prĂ©parer soigneusement les projets de nouvelles constructions.»

La vieille ville d’Aarau a Ă©tĂ© rĂ©novĂ©e rĂ©cemment et le trafic motorisĂ© privĂ© y a Ă©tĂ© aboli. Les pavĂ©s ont Ă©tĂ© rĂ©novĂ©s, le ruisseau a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© du sous-sol et il coule Ă  nouveau en surface, ce qui change le paysage urbain.

Aarau s’est transformĂ©e, agrandie, mais sans toucher aux espaces de rĂ©crĂ©ation et aux zones vertes. Cela n’a pas encore suffi Ă  changer la rĂ©putation du chef-lieu argovien, pas spĂ©cialement positive. Pour Felix Fuchs, la proximitĂ© de Zurich et de Bâle, qui sont Ă  moins de 40 kilomètres, explique aussi l’image de la ville. «Peut-ĂŞtre le Prix Wakker nous donnera une nouvelle confiance en nous», conclut-il. 

×

Imprimer

Envoyez cet article

25. juin 2014 – 12:15

Un Ă©lĂ©gant amĂ©nagement de la place devant la gare d’Aarau.(Keystone)

Comment gĂ©rer les flots grossissants de pendulaires et empĂŞcher le bĂ©tonnage permanent du territoire et la disparition des paysages naturels? Pour avoir su concilier ces exigences contraires, la ville d’Aarau en Argovie a reçu le Prix Wakker 2014.Prix WakkerL’organisation Patrimoine suisse dĂ©cerne chaque annĂ©e le Prix Wakker Ă  une commune pour ses prestations exemplaires dans l’amĂ©nagement du territoire. Le 28 juin, ce prix sera officiellement remis Ă  Aarau.DotĂ© de 20’000 francs, le prix a un caractère plutĂ´t symbolique, mais les prestations exemplaires de la commune laurĂ©ate obtiennent ainsi une reconnaissance publique.Le Prix Wakker a Ă©tĂ© dĂ©cernĂ© pour la première fois en 1972 Ă  la suite du legs fait Ă  Patrimoine suisse par l’homme d’affaires genevois Henri-Louis Wakker. D’autres legs ont permis Ă  Patrimoine suisse de dĂ©cerner ce prix jusqu’Ă  aujourd’hui.Les communes de Stein am Rhein, Guarda, Ernen, etc. ont Ă©tĂ© rĂ©compensĂ©es dans les annĂ©es 1970 du fait qu’Ă  l’Ă©poque, la conservation des centres historiques n’allait pas de soi.En ce dĂ©but de matinĂ©e, Aarau voit des flots de pendulaires arriver en ville pour travailler, en voiture ou en train, ou la quitter pour les mĂŞmes raisons. Le centre ville est couvert de grues en action. Ville typique du Plateau suisse, Aarau se dĂ©veloppe Ă  vue d’oeil. L’Ă©conomie est florissante.Le chef lieu du canton d’Argovie est le centre d’une agglomĂ©ration de quelque 80’000 habitant(e)s, dont 20’000 rĂ©sident dans ses murs. La ville se situe au coeur du triangle Zurich – Bâle – Berne et offre 30’000 emplois.Pour le chef des constructions de la ville Felix Fuchs, ce «dĂ©sĂ©quilibre» entre population rĂ©sidente et population active est «unique en Suisse». «C’est pourquoi, ajoute-t-il, nous nous efforçons depuis des annĂ©es de construire de nouveaux logements».Augmenter l’espace habitable permet aussi de diminuer le trafic des pendulaires en ville. Mais pour cela, il faut du terrain. Or, au lieu de miser sur des terrains agricoles, des zones de dĂ©tente ou d’autres espaces verts pour les transformer en zones Ă  bâtir (comme le font beaucoup de collectivitĂ©s publiques en Suisse), Aarau a au contraire limitĂ© strictement les surfaces bâties, et cela depuis 20 ans.Aarau pratique donc la densification depuis longtemps. Elle renouvelle et met en valeur les quartiers existants et rĂ©affecte les anciennes zones artisanales et industrielles. Nouvelle loi en vigueurDans une Suisse couverte de constructions et de lotissements Ă©chappant parfois Ă  toute logique, manquant de place et souffrant du trafic des pendulaires, la densification du milieu bâti a aujourd’hui presque valeur d’impĂ©ratif catĂ©gorique. Aarau applique dĂ©jĂ  depuis longtemps les principes de la nouvelle loi sur l’amĂ©nagement du territoire (LAT) largement acceptĂ©e en votation en mars 2013 et en vigueur depuis le 1er mai dernier.Le lotissement «Telli», construit entre 1970 et 1989, montre bien Ă  quel point Aarau a misĂ© sur la densification, Ă  une Ă©poque oĂą les terrains n’Ă©taient pas rares. Dès le dĂ©but, le lotissement a Ă©tĂ© pensĂ© pour ĂŞtre exempt de trafic automobile.

Telli

A pied et en poussant son caddie

(Michele Andina, swissinfo.ch)

Culture

Politique

Premier gratte-ciel dĂ©truitResponsable des constructions depuis 25 ans, Felix Fuchs a marquĂ© de sa patte le dĂ©veloppement et la transformation de sa ville. Aujourd’hui âgĂ© de 63 ans, il dit «arriver lentement au bout de son mandat». Maintenant, prĂ©cise-t-il, «les principales marques de nos efforts d’amĂ©nagement deviennent visibles. Des bâtiments s’inscrivant dans la stratĂ©gie sont en effet en cours de construction et d’autres projets viennent de recevoir le permis de bâtir.Un des grands projets est situĂ© juste Ă  cĂ´tĂ© de la gare. NommĂ©e «Torfeld SĂĽd», cette ancienne zone industrielle comprenait, jusqu’en 2013, une tour de douze Ă©tages. La propriĂ©taire a toutefois dĂ©cidĂ© de la rĂ©duire en poussière, car une nouvelle construction Ă©tait plus avantageuse qu’une rĂ©novation.Le stade au centre-villeAujourd’hui, un jour après l’explosion du «gratte-ciel», une nouvelle tour est en train de sortir du sol. La prochaine grande Ă©tape va ĂŞtre prochainement lancĂ©e: il s’agit du nouveau stade du FC Aarau, qui comptera aussi un centre commercial, un cinĂ©ma Ă  plusieurs salles et des appartements.La situation du nouveau stade – en plein centre – a Ă©tĂ© longtemps contestĂ©e. «Du point de vue de l’amĂ©nagement du territoire, cette dĂ©cision Ă©tait sĂ»rement tĂ©mĂ©raire, admet Felix Fuchs, mais un stade qui se veut un point d’attraction doit faire partie du corps urbain et ne pas ĂŞtre refoulĂ© Ă  la pĂ©riphĂ©rie.»Mais comme les autres villes, Aarau a aussi ses «horreurs» architecturales. C’est pour les Ă©viter que Felix Fuchs soumet les projets, «partout oĂą cela est possible et oĂą cela se rĂ©vèle utile» Ă  des concours architecturaux. «C’est plus coĂ»teux, financièrement, et exige davantage de rĂ©flexion mais je n’ai jamais entendu personne dire, Ă  la fin du processus, que cela n’en valait pas la peine.»Quartiers tranquillesAvec le nouveau gratte-ciel, le stade, la nouvelle gare et d’autres projets de bâtiments d’habitation et de bureaux, c’est une nouvelle ville qui est en train de faire son apparition. Les quartiers avec jardins crĂ©Ă©s entre la fin du 19e siècle et le dĂ©but du 20e siècle sont situĂ©s au sud de la gare. Des mesures d’amĂ©nagement ont permis de diminuer le trafic motorisĂ©.«Ces quartiers rĂ©sidentiels baignĂ©s dans la verdure revĂŞtent une importance nationale d’un point de vue urbanistique», Ă©crit Patrimoine suisse dans son communiquĂ© annonçant le Prix Wakker 2014. «Afin de prĂ©server leur aspect, la Ville d’Aarau n’intervient pas seulement sur la forme des bâtiments, elle reconnaĂ®t Ă©galement le rĂ´le essentiel des clĂ´tures, des plantations et des espaces routiers pour leur caractère», prĂ©cise l’organisation.Les nouveaux quartiers attirent aujourd’hui beaucoup de monde. La pression des propriĂ©taires et des investisseurs est consĂ©quente pour que de nouveaux bâtiments soient construits, ou pour que les bâtisses existantes soient rĂ©novĂ©es ou agrandies. La ville les assiste avec l’objectif que les nouvelles constructions s’intègrent «de manière adĂ©quate dans le contexte existant», souligne Felix Fuchs.

Zelgli

La maison qui grandit avec la famille

(Michele Andina, swissinfo.ch)

Autres langues: 1

(ar) ????? ???? ????? ?? ??????

Le responsable admet que le succès n’a pas toujours Ă©tĂ© au rendez-vous. Des chantiers ont aussi dĂ©bouchĂ© sur des bâtiments trop grands ou entourĂ©s de trop de places de parking asphaltĂ©es. «Mais ces exemples ont permis de sensibiliser la population Ă  la nĂ©cessitĂ© de prĂ©parer soigneusement les projets de nouvelles constructions.»

Nouveau, compact mais à une échelle correspondante aux habitations environnantes: un lotissement au croisement de la rue Augustin-Keller et de la rue du Jura. (Keystone)

La vieille ville d’Aarau a Ă©tĂ© rĂ©novĂ©e rĂ©cemment et le trafic motorisĂ© privĂ© y a Ă©tĂ© aboli. Les pavĂ©s ont Ă©tĂ© rĂ©novĂ©s, le ruisseau a Ă©tĂ© libĂ©rĂ© du sous-sol et il coule Ă  nouveau en surface, ce qui change le paysage urbain.Aarau s’est transformĂ©e, agrandie, mais sans toucher aux espaces de rĂ©crĂ©ation et aux zones vertes. Cela n’a pas encore suffi Ă  changer la rĂ©putation du chef-lieu argovien, pas spĂ©cialement positive. Pour Felix Fuchs, la proximitĂ© de Zurich et de Bâle, qui sont Ă  moins de 40 kilomètres, explique aussi l’image de la ville. «Peut-ĂŞtre le Prix Wakker nous donnera une nouvelle confiance en nous», conclut-il. 
Traduction de l’allemand: Ariane Gigon, swissinfo.ch

Soyez le premier Ă  donner votre avis sur cet article

RĂ©digez votre avis

Plus…
Moins…

En relation avec le sujet

Zelgli

La maison qui grandit avec la famille

(Michele Andina, swissinfo.ch)

Autres langues: 1

(ar) ????? ???? ????? ?? ??????

Telli

A pied et en poussant son caddie

(Michele Andina, swissinfo.ch)

Culture

Politique

Votation fédérale en mars

Les Suisses devront trancher sur le mitage du territoire

Par Christian Raaflaub

La multiplication des constructions menace de plus en plus le paysage et le terrain devient de plus en plus rare en Suisse. RĂ©solus Ă  …

DĂ©mocratie directe

 Science et technologie

Politique

Economie

Engouement pour les tours

Malgré des résistances, la Suisse bâtit en hauteur

Par Andreas Keiser

Pour faire face Ă  la rarĂ©faction des sols et au mitage du territoire, la densification de l’habitat passe notamment par des …

1

Politique

Société

Aux origines de l’«urbaphobie»

«Les villes ont toujours été perçues comme une menace»

Par Samuel Jaberg

Locomotives Ă©conomiques et dĂ©mographiques du pays, les villes n’ont que très peu de place dans l’image que l’on se fait gĂ©nĂ©ralement …

Politique

Société

Aménagement du territoire

«On construit probablement trop dans ce pays»

Par Isabelle Eichenberger

Sous pression des ennemis du bĂ©tonnage, la ConfĂ©dĂ©ration veut imposer un tour de vis aux cantons avec une rĂ©vision de la loi sur …

1

DĂ©mocratie directe

Politique

Société

Economie

Météo

L’entreprise
|

Partenariats
|

Copyright
|

Offres d’emploi
|
Contact

Retour en haut de page

World partners:
Radio Netherlands Worldwide |
Radio Sweden |
Radio Canada International |
NHK World |
Radio Praha |
Polskie Radio

RTS |
SRF |
RSI |
RTR |
SWI

Aarau, exemple phare pour la densification – SWI swissinfo.ch

Laisser un commentaire