Deux Suisses décrochent le Prix Kavli en nanosciences

Deux Suisses décrochent le Prix Kavli en nanosciences

Trois physiciens, dont deux Suisses, se partagent le prestigieux Prix Kavli en nanosciences, remis jeudi matin. Gerd Binnig du laboratoire de recherche IBM à Zurich et Christoph Gerber de l’Université de Bâle et Calvin Quate de l’Université de Stanford décrochent cette distinction, dotée d’un million de dollars, pour leur invention du microscope à force atomique (AFM). Ce microscope a été qualifié de «percée» scientifique, tant dans sa conceptualisation que dans les applications qu’il permet, dans le domaine de la biologie par exemple.

L’AFM (acronyme pour Atomic force microscope) a été inventé en 1985 par les trois scientifiques. Cet outil utilise une sonde dont l’extrémité se compose d’un seul atome. Celle-ci balaye la surface de l’échantillon à analyser.

L’atome réagit alors soit en étant repoussé soit en étant attiré par les atomes qui composent l’objet à décrire. Grâce à une reconstruction informatique des données, les scientifiques peuvent obtenir une carte topographique du profil de l’échantillon. D’autres caractéristiques physiques spécifiques peuvent être mesurées.

Depuis 30 ans, l’instrument ne cesse d’évoluer, devenant fondamental dans la compréhension de processus chimiques et physiques de multiples surfaces. De plus il possède une qualité de résolution de l’ordre du nanomètre (un milliard de fois plus petit qu’un mètre).

Une application très utilisée de l’AFM est l’étude de l’ADN lorsqu’il se trouve encore à l’intérieur d’une cellule. Dans ce domaine de biologie moléculaire, l’outile a permis aux scientifiques d’appréhender des relations entre l’ADN et des protéines lorsque ces éléments sont fonctionnels, dans leur milieu naturel.

Profil des deux lauréats

Gerd Binnig est un physicien d’origine allemande qui a étudié à Frankfurt. En 1981 il participe, chez IBM déjà, à l’invention du «microscope à effet tunnel», en compagnie d’Heinrich Rohrer, décédé aujourd’hui. Ces travaux leur ont valu le Prix Nobel de physique en 1986.

Christophe Gerber est professeur de physique et directeur de la communication scientifique à l’Université de Bâle depuis 2004.

Créé en 2005, le Prix Kavli est décerné tous les deux ans dans les domaines des nanosciences, des neurosciences et de l’astrophysique par l’Académie norvégienne des sciences et des lettres et le ministère de l’éducation norvégien. Il sera remis aux lauréats par le Prince Haakon de Norvège lors d’une cérémonie le 6 septembre 2016.

Laisser un commentaire