Franc, l'abandon du taux plancher continue d'agiter la Suisse

Menu

Newsletters
Mon compte

Ou connectez-vous avec

Nouveau sur Les Echos.fr ?
Jusquà 8 articles offerts / mois

Newsletters actus et sectorielles personnalisées

Inscription gratuite et immédiate

Le journal

Politique

Economie

Bourse

Monde

Tech-médias

Industrie-Services

Finance – MarchĂ©s

PME-RĂ©gions

Idées

Business

Patrimoine

w.e

Sports

Politique
Société
Collectivités Locales

Budget Fiscalité
Conjoncture
Social

Europe
Etats-Unis
Amériques
Asie – Pacifique
Afrique – Moyen Orient
Chine

MĂ©dias
High Tech

Automobile
Tourisme – Transport
AĂ©ronautique – DĂ©fense
Conso-Distribution
Mode – Luxe
Energie-Environnement
Pharmacie – SantĂ©
Services – Conseil
Immobilier – BTP
Industrie lourde

Banque – Assurances
Gestion d’actifs
M&A
Marchés Financiers
Lexique financier
Capital finance

Actualité des marchés publics
Innovateurs
Actualité des PME

Le Cercle
Blogs
Livres
Sciences & Prospectives
Editos & Analyses

Football
Rugby
Voile
Tennis
Formule1
Tous les sports
Sport Business

Accueil >
Finance – MarchĂ©s >
Marchés Financiers

Franc: l’abandon du taux plancher continue d’agiter la Suisse

Les Echos |
Le 08/03 à 17:08, mis à jour à 17:21

La banque centrale suisse a pris tout le monde de court en janvier en abandonnant son taux de change fixe contre l’euro. Une dĂ©cision qui crĂ©e de l’Ă©moi dans la sphère politique et auprès des entreprises. – Shutterstock
1 / 1

La question du franc suisse agite la sphère politique. Un sondage montre qu’un tiers des entreprises helvĂ©tiques envisagent des licenciements.
La dĂ©cision de la Banque Nationale Suisse (BNS) du 15 janvier d’abandonner l’arrimage fixe entre le franc et l’euro n’en finit pas de semer le trouble, tant dans la classe politique que dans les milieux Ă©conomiques.Ainsi, une note des Conseillers fĂ©dĂ©raux (ministres) de l’Economie et des Finances recommandant de « coordonner la politique monĂ©taire et la politique Ă©conomique sur le plan du contenu et de la communication », et envisageant l’Ă©ventualitĂ© « d’examiner Ă  la rigueur un nouveau taux plancher » a fuitĂ© dans la presse, dĂ©clenchant l’Ă©moi au gouvernement. Pour deux raisons : d’une part, parce que le Conseil FĂ©dĂ©ral ne doit pas se mĂŞler de politique monĂ©taire. D’autre part, parce que les discussions au sein du Conseil FĂ©dĂ©ral sont censĂ©es rester confidentielles.RĂ©introduction du taux plancher avec l’euroPubliĂ©e jeudi dans la « Handelszeitung », l’information selon laquelle les Conseillers FĂ©dĂ©raux plaidaient pour une nouvelle fixation des taux a Ă©tĂ© immĂ©diatement dĂ©mentie par le porte-parole du gouvernement : « Cette affirmation est fausse. » Car si la note existe bien, la citation Ă©tait tronquĂ©e, et posait une condition : que «La crĂ©dibilitĂ© de la BNS sur le marchĂ© des devises soit prĂ©servĂ©e». Or, les experts s’accordent pour dire que la rĂ©introduction d’un taux plancher entamerait justement la crĂ©dibilitĂ© de la banque centrale.Fin de l’Ă©pisode ? Bien au contraire ! Plusieurs partis ont imposĂ© Ă  l’agenda du Parlement une discussion sur le taux de change. Enfourchant l’un de ses chevaux de batailles, la puissante UDC (extrĂŞme-droite souverainiste) rĂ©clame des baisses d’impĂ´ts et un mouvement de simplifications administratives de grande ampleur pour rĂ©duire les effets nĂ©gatifs du franc fort sur l’industrie exportatrice. Les Verts craignent que les difficultĂ©s annoncĂ©es (recul de la croissance et hausse du chĂ´mage) entravent le passage dĂ©sirĂ© vers une stratĂ©gie Ă©nergĂ©tique plus propre. Mais seul le groupe socialiste rĂ©clame un taux de change minimal de 1,15 CHF (contre 1,20 avant le 15 janvier). Dimanche, l’hebdomadaire « Schweiz am Sonntag », citant des sources proches de la banque centrale, Ă©voquait pour sa part l’hypothèse d’une baisse des taux de la BNS encore plus loin en territoire nĂ©gatif si le franc Ă©voluait « dans la mauvaise direction ». Le journal a mentionnĂ© un taux de -1,5%. La banque centrale n’a pas voulu commenter. 33 % des entreprises suisses envisagent de licencierParallèlement, les entreprises exportatrices semblent s’orienter de plus en plus vers des Ă©conomies, voire des licenciements, affirme un sondage du cabinet Mercer publiĂ© dans « Le Temps ». « 33% des entreprises suisses envisagent de licencier. 8% disposent dĂ©jĂ  de plans concrets » indique l’institut.Les 62 entreprises interrogĂ©es sont des grandes sociĂ©tĂ©s. 19% sont actives dans le secteur des sciences de la vie, 17% dans les biens de consommation, 14% dans les hautes technologies, 6% dans l’Ă©nergie, 3% dans les services financiers. Ces perspectives font hurler certains patrons. « C’est du pipeau. Beaucoup d’entreprises utilisent la dĂ©cision de la BNS pour amĂ©liorer leurs marges. Les plans avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© faits. Le changement de politique n’est qu’un prĂ©texte », dĂ©nonce le groupement suisse de l’industrie mĂ©canique.Ă€ noter  : La Banque nationale suisse a dĂ©gagĂ© un profit de 38,3 milliards de francs (35,7 milliards d’euros) en 2014, dopĂ© par un gain de 34,5 milliards sur ses positions en monnaies Ă©trangères et par une plus-value de 4,1 milliards sur le stock d’or.Jean-Jacques Franck, Ă  Lausanne

Les articles associés

Le franc suisse flotte librement : une journée et une controverse historiques

Focus

Changes

Marchés Financiers

Affaire Leyne, Strauss-Kahn : le fisc luxembourgeois s’en mĂŞle

Ce que le recul des matières premières nous dit de l’Ă©conomie mondiale

Or noir : les Etats-Unis confirment leur domination croissante

Nos partenaires

Infos

0

Lecture différée

Imprimer

A la une sur Les Echos.fr

Social

Allocations familiales : qui sont les…

Une famille allocataire sur dix va voir baisser ses allocations. La majorité en…

Conso – Distribution

La Halle va fermer 40% de son réseau

L’enseigne phare du groupe Vivarte va perdre 244 magasins sur 608.

Tourisme – Transport

AĂ©rien : fortes perturbations sur les…

Les aiguilleurs du ciel ont déposé un préavis de grève pour les 8…

Sur le web avec les echos 360

Les nouveaux enjeux de la promotion des mĂ©dicaments Ă©thiques Ă  l’officine

En savoir plus

Rendez Vous Partenaires

100 jours pour convaincre ses Ă©quipes…

Top des recherches

jean germain

real madrid grenade

coupe de france auxerre guingamp

fc barcelone

le tour du pays basque cyclisme

à 01h sur le moteur  

RĂ©agir Ă  cet article

Total, le champion français qui sait se montrer généreux avec ses 100.000 salariés

Apple entre enfin dans l’indice Dow Jones

Accueil

Politique – SociĂ©tĂ©

Accueil

Politique

Société

Collectivités locales

Économie France

Accueil

Conjoncture

Budget – fiscalitĂ©

Social

Bourse

Accueil

Infos / Conseils

Actions

Indices

Valeurs moyennes

Traders

Forex

Sicav / FCP

Matières premières

Forums

Services

Monde

Accueil

Europe

États-Unis

Amériques

Chine

Asie – Pacifique

Afrique – Moyen Orient

Tech – MĂ©dias

Accueil

High tech

MĂ©dias

Industrie – Services

Accueil

Automobile

Tourisme – Transport

AĂ©ronautique – DĂ©fense

Conso – Distribution

Mode – Luxe

Énergie – Environnement

Pharmacie – SantĂ©

Services – Conseil

Immobilier – BTP

Industrie lourde

Finance – MarchĂ©s

Accueil

Banque – Assurances

Gestion d’actifs

M&A

Marchés financiers

Lexique financier

Capital Finance

PME – RĂ©gions

Accueil

Actualité des PME

Actualité des Marchés Publics

Innovateurs

IdĂ©es – DĂ©bats

Accueil

Editos – Analyses

Le Cercle

Blogs

Livres

Sciences – Prospective

Enjeux

Accueil

Business Stories

Les + d’Enjeux

Business

Accueil

Entrepreneurs

Directions générales

Directions financières

Directions juridiques

Directions RH

Directions marketing & cial

Directions numériques

Les Echos de la Franchise

Les Echos 360

Les Echos Patrimoine

Accueil

Immobilier

ImpĂ´ts

Retraite

Placements

Assurances

Marché art

Outils – Simulateurs

Week-end

Accueil

Styles

Automobile

Voyages

Vins et gastronomie

Culture

Le meilleur du Web

Sports

Accueil

Football

Rugby

Voile

Tennis

Formule 1

Omnisport

Sport & Business

Vidéos

Vidéos News

Vidéos Business

Dossiers

Dossiers

Théma

Choix des lecteurs

Les Echos Solutions

Bilans Gratuits

Annonces LĂ©gales

Marchés Publics

Reprise d’entreprise

Financement participatif

Data

Évents

Salons

Formation

Études

Publishing

Comparateur flotte auto

Rendez-vous partenaires

100 jours pour convaincre par Deloitte

Transformation digitale par Capgemini

Marketing Client : pour des relations qui comptent vraiment par arvato

Le rendez-vous CMS BFL

Le rendez-vous AG2R La Mondiale

Le rendez-vous Apicil

Le rendez-vous .COM

Le rendez-vous Maserati

Le rendez-vous Estée Lauder

Newsletter

Offres Mobiles

Suivez nous

Facebook
Twitter
Google +
LinkedIn

Newsletters
Mobile
Flux RSS

Retrouvez Les Echos sur

Contactez-nous

Service Client
Abonnements
Rediffusion
Publicité

Sites du groupe

La Fugue
Les Echos Events
Les Echos de la Franchise
Salon des Entrepreneurs
Les Echos Formation
Les Echos Etudes
Radio Classique

Les Echos Wine Club
Les Echos Débats
Connaissance des arts
Capital Finance
Bilans gratuits
Les Echos Publishing
Expert infos

Conformément à la loi Informatique et Liberté n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, nous nous engageons à informer les personnes qui fournissent des données nominatives sur notre site de leurs droits, notamment de leur droit d’accès et de rectification sur ces données nominatives. Nous nous engageons à prendre toutes précautions afin de préserver la sécurité de ces informations et notamment empêcher qu’elles ne soient déformées, endommagées ou communiquées à des tiers.

Tous droits réservés – les echos 2014

Fréquentation certifiée par l’OJD /
Cookies /
CGU – CGV /
Charte éthique /
Site Map

Bienvenue ! L’accès au site est payant. Pour dĂ©couvrir la richesse de nos contenus, nous vous offrons 8 articles gratuits : inscrivez-vous vite !Vos identifiants vous seront envoyĂ©s par email.

Inscrivez-vous
Déjà inscrit ou abonné ?

Franc: l'abandon du taux plancher continue d'agiter la Suisse …

Laisser un commentaire