Hausse indéfendable des dépenses-Editorial de Thomas Aeschi

10 04 2015

UDC JuraSecrétariatCase postale 882822 Courroux

  • UDC Jura – Accueil
  • Parti
    • Historique
    • Assemblée générale
    • Comité central
    • Comité directeur
    • Statuts
    • Jeunes UDC Jura
  • Actualités
    • Actualités UDC Jura
    • Actualités UDC Suisse
    • UDC – JURA INFO
  • Positions
    • Programme UDC Jura
    • Programme UDC Suisse
  • Nos élus
    • 2010 – Elus cantonaux
    • 2007 – Elu fédéral
  • Je veux devenir membre !
  • Elections fédérales et cantonales 2015
    • EFédé2015
    • ECant2015

Hausse indéfendable des dépenses – Editorial de Thomas Aeschi

L’UDC est choquée par le budget fédéral 2015 publié la semaine dernière qui annonce une nouvelle hausse de près d’un milliard de francs des dépenses de la Confédération. Au lieu de ménager enfin l’argent des contribuables et de préparer une réduction des dépenses fédérales (notamment des charges de personnel comme l’a demandé l’UDC dans sa proposition de renvoi du programme de consolidation financière et de réexamen des tâches de la Confédération), le Conseil fédéral veut une fois de plus augmenter les dépenses. L’UDC combattra avec détermination ce projet lors du prochain débat budgétaire.

En considérant les dépenses de la Confédération durant les 24 ans écoulés, on constate qu’elles ont passé de 31,6 milliards de francs en 1990 à près de 64 milliards de francs l’an passé. C’est dire qu’elles ont plus que doublé. Si cette croissance des dépenses continue au même rythme, la Confédération aurait dans dix ans déjà un budget de plus de 100 milliards de francs.

Croissance des dépenses par tâche 1990 – 2016Source: economiesuisse

Comparativement au budget 2014, le domaine « Relations avec l’étranger » connaît la croissance la plus forte avec +3.7% (de 3,569 à 3,701 milliards de francs). Le Conseil fédéral justifie cette hausse massive par la décision du Parlement de porter les fonds pour l’aide au développement à 0.5% du revenu national brut à partir de 2015. L’UDC a été l’unique parti à s’opposer à cet objectif lors de l’examen du message concernant la coopération internationale de la Suisse 2013-2016. Elle est convaincue que les projets-clés en attente comme la réforme III de l’imposition des entreprises et la suppression de la pénalisation fiscale du mariage ne laissent pas de place à une augmentation de l’aide au développement. L’UDC proposera dès lors au débat budgétaire de cette année de geler les dépenses de la position « Relations avec l’étranger » au niveau actuel de 3569 millions de francs.

Des dépenses supplémentaires importantes sont également prévues dans d’autres domaines: +4.6% dans les « autres tâches » (notamment « Protection de l’environnement et aménagement du territoire), +2.7% pour la sécurité sociale et +2.2% pour la formation et la recherche. En revanche, le budget prévoit des baisses dans des secteurs comme la défense nationale ainsi que l’agriculture et l’alimentation, dans ce dernier domaine la coupe est particulièrement forte avec moins 3.6% ou 133 millions. L’UDC rejette catégoriquement ce choix des priorités, car les domaines de la défense nationale et de l’agriculture et de l’alimentation ont déjà subi ces dernières années les plus fortes réductions. L’UDC demandera à la commission des finances de corriger ces mauvaises priorités: non à une réduction des dépenses pour la défense nationale et l’agriculture et en contrepartie oui à une croissance moins forte dans d’autres secteurs. Enfin, l’UDC combattra également l’augmentation massive (+75 nouveaux postes de travail) des ressources personnelles du contrôle fiscal interne et externe de l’administration fédérale des impôts.

L’UDC approuve en revanche les mesures d’économie proposées par le Conseil fédéral pour un montant de 700 millions de francs. Elle exige cependant que la limitation du niveau contraignant des dépenses de personnel à la charge des crédits de personnel soit fixé à trois milliards de francs au maximum dans le message complémentaire concernant le programme de consolidation des finances et du réexamen des tâches de la Confédération. Seule une réduction effective des coûts de personnel permet de stopper durablement l’explosion des dépenses dans le secteur propre de la Confédération.

Augmentation du nombre d’employés de la Confédération 2007 – 2012Source: rapport OFP sur le développement du secteur du personnel, 30 sept. 2013

 

UDC Suisse – 02.09.2014

Actualités

Copyright © 2014 UDC Jura, All rights reserved.

Designed by: ThemeXpert

Back to top

  • UDC Jura – Accueil
  • Parti
    • Historique
    • Assemblée générale
    • Comité central
    • Comité directeur
    • Statuts
    • Jeunes UDC Jura
  • Actualités
    • Actualités UDC Jura
    • Actualités UDC Suisse
    • UDC – JURA INFO
  • Positions
    • Programme UDC Jura
    • Programme UDC Suisse
  • Nos élus
    • 2010 – Elus cantonaux
    • 2007 – Elu fédéral
  • Je veux devenir membre !
  • Elections fédérales et cantonales 2015
    • EFédé2015
    • ECant2015

Hausse indéfendable des dépenses – Editorial de Thomas Aeschi

Laisser un commentaire