L’armée turque dit avoir pris le pouvoir

L'armée turque dit avoir pris le pouvoir

La loi martiale est imposée dans le pays. Le premier ministre accuse l’armée de fomenter un coup d’Etat. Recep Tayyip Erdogan appelle les Turcs à descendre dans la rue pour «résister»

2 minutes
de lecture

Proche-Orient

Agences/LTPublié samedi 16 juillet 2016 à 00:01.

La chaîne publique turque de télévision a diffusé vendredi soir un communiqué émanant des «forces armées turques» faisant état de la proclamation de la loi martiale. Un couvre-feu a également été instauré sur l’ensemble du territoire turc «jusqu’à nouvel ordre».

Selon des agences, la TV a été investie par des militaires, et a désormais cessé d’émettre. Le communiqué émane d’un «conseil de la paix dans le pays», qui dit avoir «pris le contrôle du pays».

Dans le même temps, ce vendredi soir, une violente explosion a été entendue dans le centre-ville d’Ankara, alors que des chasseurs et des hélicoptères survolaient la ville.

Recep Tayyip Erdogan en lieu sûr

Selon l’agence de presse Anatolie, le chef d’état-major de l’armée turque a été pris en otage au quartier général de l’armée vendredi à Ankara. CNN Turk rapporte pour sa part que le président Recep Tayyip Erdogan est en lieu sûr, ce que confirme une source proche de la présidence. Des agences indiquent qu’il se trouverait dans une localité au bord de la mer Egée.

Recep Tayyip Erdogan dénonce le «soulèvement d’une minorité au sein de l’armée», exhortant les Turcs a résister à une «tentative de coup d’Etat» en descendant dans les rues. Le président, qui s’est exprimé par téléphone sur la chaîne d’information CNN-Türk, a lancé: «Je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront».

«Protéger l’ordre démocratique»

L’armée turque a annoncé avoir pris le pouvoir pour protéger l’ordre démocratique et les droits de l’homme dans le pays. Selon la source au sein de la présidence, ce communiqué émane d’un groupe de militaires qui n’a pas reçu l’aval du haut commandement. Cette même source a demandé à la communauté internationale de se montrer solidaire avec le gouvernement turc.

Des chaînes d’information turques ont fait état de leur côté d’une «tentative de coup d’Etat». La chaîne d’information CNN-Türk a rapporté une mobilisation «extraordinaire» devant le siège de l’état-major des armées.

Laisser un commentaire