L’initiative des Verts décline mais reste dans la course

L'initiative des Verts décline mais reste dans la course

Selon le dernier sondage «SRG Trend», l’initiative AVSplus sera rejetée le 25 septembre. L’initiative «Pour une économie verte» aussi mais une surprise n’est pas impossible. La loi sur le renseignement devrait passer la rampe, même si l’approbation décline

3 minutes
de lecture

Magalie GoumazPublié mercredi 14 septembre 2016 à 17:00.

Si le sondage «SRG Trend» publié ce mercredi se confirme, les votations du 25 septembre ne présenteront pas de surprises: les initiatives «Pour une économie verte» et «AVSplus» sont en déclin et devraient être rejetées. La loi sur le renseignement par contre devrait être acceptée.

Mais attention à l’initiative des Verts «Pour une économie verte». Si la votation avait eu lieu le 5 septembre, l’initiative des Verts aurait été approuvée par 51% des voix. En ce qui concerne les initiatives, la tendance veut que le taux d’approbation décline à l’approche du scrutin. Au final et par extrapolation, le texte serait ainsi rejeté par 52 à 54% des votants, selon l’Institut gfs.bern, qui a réalisé le sondage.

La prudence reste de mise. Car si le déclin est marqué en Suisse allemande, les régions francophone et italophone affichent une tendance contraire. Intéressant de constater que les jeunes et les femmes sont plus convaincues de la nécessité d’opter pour une économie plus durable. L’électorat PDC pourrait aussi contredire ses organes dirigeants et soutenir le texte favorable à l’environnement. L’Institut gfs.bern reste donc très prudent et conclut que l’initiative est encore «potentiellement capable de recueillir une majorité».

Lire aussi: Fact checking, l’initiative « économie verte » en 10 questions

AVSplus prend l’eau

L’initiative des syndicats réclamant une hausse de 10% des rentes AVS devrait par contre être clairement rejetée. Elle perd encore du terrain par rapport au premier sondage et devrait au final être refusée par plus de 60% des votants. Là aussi, on constate un «röstigraben», avec une Suisse allemande plus clairement opposée que les autres régions linguistiques. Au niveau des partis par contre, les fronts sont nets. «AVSplus» est soutenue par l’électorat de gauche tandis que celui des partis bourgeois est fidèle aux mots d’ordre. Arguments évoqués par le camp du «non»: la nécessité d’une réforme globale de la prévoyance vieillesse, le principe de l’arrosoir considéré comme injuste, un financement peu satisfaisant.

La loi fédérale sur le renseignement recueille toujours une majorité de «oui». Avec un bémol: le taux d’approbation, estimé à 53% à ce stade de la campagne, s’érode, et le nombre d’indécis augmente. C’est-à-dire que la bataille électorale a dérouté une partie des personnes favorables au projet en début de campagne de votation, selon gfs.bern. Les opposants craignent une atteinte à la sphère privée et une surveillance excessive.

Le sondage «SRG Trend» sur les votations du 25 septembre, réalisé par l’Institut de recherche gfs.bern, se base sur les réponses de 1415 citoyens. Il a été réalisé entre le 31 août et le 8 septembre.

Laisser un commentaire