Nestlé voit ses résultats reculer au 1er semestre

Nestlé voit ses résultats reculer au 1er semestre

Nestlé a connu un premier semestre mitigé. Malgré des ventes en hausse, le géant alimentaire vaudois a réalisé un bénéfice net en baisse de près de 10% en raison d’un ajustement fiscal.

La performance s’est inscrite à 4,1 milliards de francs au cours des six premiers mois de l’année, soit 0,4 milliard de moins que la période correspondante de 2015, a indiqué jeudi la multinationale basée à Vevey. Elle explique ce recul par «un ajustement d’impôts différés non monétaire et non récurrent».

Le chiffre d’affaires a en revanche progressé à 43,2 milliards de francs, ce qui représente une croissance organique de 3,5%. Le coefficient se décompose en une croissance interne réelle de 2,8% et 0,7% d’adaptation de prix. Les taux de change ont eu un impact négatif de 2%.

Au niveau opérationnel, Nestlé affiche une amélioration, avec un résultat de 6,6 milliards de francs contre 6,4 milliards un an plus tôt.

Croissance inférieure aux prévisions

La croissance organique a été générale dans toutes les régions et toutes les catégories, explique le groupe dans son communiqué. Mais elle est inférieure aux prévisions des analystes interrogés par awp ainsi qu’au taux de 4,2% enregistré en 2015.

Après avoir ouvert la séance dans le rouge, la nominative Nestlé s’est ressaisie, gagnant plus de 1% en milieu de matinée et entraînant dans son sillage l’indice SMI des valeurs vedettes. Dans leurs commentaires, les analystes n’ont pas tenu rigueur à Nestlé pour la croissance organique restée en dessous des attentes.

«Le premier semestre 2016 est conforme à nos attentes, avec une croissance presque entièrement générée par les volumes», déclare Paul Bulcke, patron de Nestlé, qui quittera ses fonctions à la fin de l’année pour prendre la présidence du conseil d’administration au printemps prochain. Le groupe a en outre gagné de nouvelles parts de marché, précise-t-il.

Ventes d’eau et de café en hausse

Nestlé Waters, qui produit notamment les eaux minérales San Pellegrino ou Perrier, a dégagé des ventes de 3,9 milliards de francs, soit une croissance organique de 4,2% et une croissance interne réelle de 4,7%.

Malgré des difficultés aux Etats-Unis et en Chine, Nestlé Nutrition a généré des recettes de 5,2 milliards de francs. Le taux de croissance organique de la division s’est monté à 1,3% et la croissance interne réelle à 1,1%.

Les autres activités ont permis à Nestlé de réaliser des revenus de 6,8 milliards de francs, ce qui correspond à une croissance organique de 4,2% et interne réelle de 4,2%.

Dans ce segment, Nespresso a poursuivi sa lancée avec une solide performance en Europe et une bonne dynamique en Amérique et en Asie, relève le communiqué, sans plus de précision. Nestlé Skin Health, qui produit notamment les crèmes solaires Daylong, a conservé une bonne croissance interne réelle.

Prévisions maintenues

«L’adaptation des prix, qui a atteint des records historiquement bas au premier semestre, devrait reprendre ces prochains mois», ajoute M. Bulcke. Les prévisions pour l’exercice en cours sont maintenues.

Le groupe s’attend à une croissance organique en ligne avec 2015, ainsi qu’à une amélioration des marges et du bénéfice récurrent par action à taux de change constants.

Lire aussi:

Les autres principaux résultats du jour:

Laisser un commentaire