Orchestres mobiles

Orchestres mobiles

Au théâtre du Galpon, à Genève, le collectif Insub. invite six ensembles aux frontières de l’improvisation

Les amateurs de sons inattendus doivent ici lever une oreille ou deux: du 30 août au 1er septembre prochain au Théâtre du Galpon à Genève, les baroudeurs d’INSUB. mettent sur pied un festival d’orchestres tous situés aux franges de l’écriture et de l’improvisation. Ce qui représente tout de même 130 musiciens, répartis en six ensembles plantant leurs racines en Suisse, en France, en Allemagne et en Belgique: Eklekto, Ensemble Un, Konzert Minimal, Onceim, Insub Meta Orchestra, et Splitter Orchester.

Qu’écoutera-t-on’ Des formes musicales très labiles, des entremêlements électro-acoustiques qui, entendus du dehors, vont fouiller dans ce que l’on pourrait imaginer sous les termes d’un onirisme affairé. Il y a quelque chose de fiévreux, dans ces performances, et en même temps autre chose qui tient à la fois de la communion et de la confrontation, du lâcher prise et de la fluidité des ondes, aussi. Et enfin, car là réside la clé d’une improvisation réussie, de l’attention: entre les instrumentistes, et entre l’ensemble et l’espace dans lequel il joue. Autant de facteurs délicats, nécessaires à l’envoûtement.

Insub. Festival: orchestres. Du 30 août au 1er septembre. Théâtre du Galpon, route des Péniches, Genève. Rens. insub.org/festival/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *