Tessin, nostalgie d’hier et réalité d’aujourd’hui

Tessin, nostalgie d'hier et réalité d'aujourd'hui

01. octobre 2016 – 11:00
Qu’est-ce qui a changé et qu’est-ce qui est resté du paysage d’autrefois’ Le photographe Rémy Steinegger a cherché à répondre à cette question en photographiant des centaines d’endroits du canton du Tessin, immortalisés sur des cartes postales de la première moitié du 20e siècle. La comparaison est surprenante, et souvent impressionnante.

Des lignes électriques, des éclairages et des panneaux routiers, des antennes, des murs de béton, des digues, des places transformées en parkings, et presque partout, de nouvelles routes et de nouveaux bâtiments. Ce sont parmi les signes les plus visibles de la transformation du paysage au cours du siècle écoulé, si on compare les cartes postales de jadis à la réalité d’aujourd’hui.

Pour illustrer ces contrastes entre passé et présent, Rémy Steinegger a parcouru tout le Tessin à la recherche des lieux représentés sur les cartes, en essayant de se placer à l’endroit exact d’où ces images ont été prise à l’époque, afin de retrouver la même perspective.

Son travail, réuni dans le livre Ticino ieri e oggi, ne montre pas uniquement les changements physiques, mais aussi les changements dans notre rapport avec l’environnement dans lequel nous vivons. «Où est passé notre sens de la beauté’», se demande le photographe, en constatant que «nos anciens’, sans avoir étudié l’architecture, étaient souvent meilleurs dans le choix des matériaux et dans l’harmonisation avec l’environnement que notre société moderne, orientée vers le profit et qui se limite à choisir ce qu’il y a de moins cher».

(Rédaction images: Ester Unterfinger, texte: Armando Mombelli)

Laisser un commentaire