Une chercheuse basée en Suisse porte plainte contre Donald Trump

Une chercheuse basée en Suisse porte plainte contre Donald Trump

immigration aux Etats-Unis



 Autres langues: 6
 Langues: 6




03. février 2017 – 14:00

Le décret «anti-musulmans» de Donald Trump n’a pas uniquement des conséquences dans les pays concernés.

(Keystone)

Après avoir été empêchée deux fois d’embarquer pour les Etats-Unis, Samira Asgari, une chercheuse iranienne établie en Suisse, porte plainte contre le président Donald Trump. 

Samira Asgari en a assez! La chercheuse iranienne de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a décidé de porter plainte contre le nouveau président américain Donald Trump et les hauts fonctionnaires de deux agences gouvernementales. 

Malgré un visa en règle et deux tentatives, elle n’a pas été autorisée à embarquer pour les Etats-Unis, victime du décret «anti-musulmans» de Donald Trump.

Sur conseil de son service juridique, Swiss ne l’a pas laissée entrer dans l’avion, précisant agir sur les indications des autorités américaines et sous peine d’amende. Des fonctionnaires américains ont menacé de ne pas autoriser l’avion de la compagnie à atterrir et de lui infliger jusqu’à 50’000 dollars d’amende, si elle transportait la chercheuse. 

Alors que l’Etat du Massachussetts était prêt à l’accueillir, la chercheuse se retrouve bloquée en Suisse, sans travail et sans appartement. 


(Adaptation de l’anglais: Katy Romy)




Droits d’auteur

Tous droits réservés. Le contenu du site web de swissinfo.ch est protégé par des droits d’auteur. Il est destiné uniquement à un usage privé. Toute autre utilisation du contenu du site web au-delà de celle stipulée ci-dessus, en particulier la diffusion, la modification, la transmission, le stockage et la copie, nécessite le consentement préalable écrit de swissinfo.ch. Si vous être intéressé par l’utilisation du contenu du site web,contactez-nous à l’adresse contact@swissinfo.ch.

En ce qui concerne l’utilisation à des fins privées, il vous est uniquement permis d’ utiliser un hyperlien menant vers un contenu spécifique et de le placer sur votre propre site web ou sur le site web de tiers. Le contenu du site web swissinfo.ch peut être exclusivement incorporé dans un environnement sans publicité et sans aucune modification. Une licence de base non exclusive et non transférable est accordée et s’applique spécifiquement à l’ensemble des logiciels, des dossiers, des données et leur contenu téléchargeables sur le site web swissinfo.ch. Elle est limitée à un seul téléchargement et enregistrement desdites données sur des appareils personnels. Tous les autres droits restent la propriété de swissinfo.ch. En particulier, toute vente ou utilisation commerciale desdites données est interdite.

Reprendre article

Une chercheuse basée en Suisse porte plainte contre Donald Trump
John Heilprin
03. février 2017 – 14:00

Après avoir été empêchée deux fois d’embarquer pour les Etats-Unis, Samira Asgari, une chercheuse iranienne établie en Suisse, porte plainte contre le président Donald Trump. 

Samira Asgari en a assez! La chercheuse iranienne de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a décidé de porter plainte contre le nouveau président américain Donald Trump et les hauts fonctionnaires de deux agences gouvernementales. 

Malgré un visa en règle et deux tentatives, elle n’a pas été autorisée à embarquer pour les Etats-Unis, victime du décret «anti-musulmans» de Donald Trump.

Sur conseil de son service juridique, Swiss ne l’a pas laissée entrer dans l’avion, précisant agir sur les indications des autorités américaines et sous peine d’amende. Des fonctionnaires américains ont menacé de ne pas autoriser l’avion de la compagnie à atterrir et de lui infliger jusqu’à 50’000 dollars d’amende, si elle transportait la chercheuse. 

Alors que l’Etat du Massachussetts était prêt à l’accueillir, la chercheuse se retrouve bloquée en Suisse, sans travail et sans appartement. ×

Laisser un commentaire