Une semaine dans la Silicon Valley, de l’intelligence artificielle chez Apple aux nouvelles ambitions d’Oculus

Une semaine dans la Silicon Valley, de l'intelligence artificielle chez Apple aux nouvelles ambitions d'Oculus‘ Intelligence artificielle: Apple rompt sa culture du secret

Comme promis début décembre, Apple a publié un premier article scientifique sur ses recherches dans le domaine de l’intelligence artificielle. A la différence de ses rivaux, notamment Google, Facebook et Microsoft, le groupe à la pomme conservait jusqu’à présent le secret sur l’ensemble de ses avancées. Cette stratégie, fidèle à la culture du secret de l’entreprise, était cependant handicapante: cela rendait plus compliqué le recrutement des meilleurs chercheurs du secteur. Le premier article signé par Apple porte sur la reconnaissance d’images par la méthode du «machine learning», ou apprentissage automatique.

‘ Oculus s’intéresse à l’«eye-tracking»

Neuf mois après le lancement de son premier casque de réalité virtuelle, Oculus poursuit son développement. Mercredi, la filiale de Facebook a annoncé le rachat de la start-up The Eye Tribe, spécialisée dans la détection du mouvement des yeux. Elle a notamment conçu une technologie permettant de limiter les ressources nécessaires pour faire tourner un jeu vidéo en réalité virtuelle, en détectant les zones regardées par l’utilisateur. Cela pourrait permettre à Oculus de concevoir un casque capable de fonctionner seul, sans être relié à un PC. Et donc de rendre la réalité virtuelle beaucoup plus accessible.

‘ La police américaine veut interroger Alexa

C’est une nouvelle bataille qui s’ouvre entre la justice et le high-tech américain. Dans l’Arkansas, un procureur demande à Amazon de fournir à la police les enregistrements effectués par l’Echo, l’enceinte équipée de l’assistant vocal Alexa, appartenant à une personne soupçonnée de meurtre. Le géant du commerce en ligne refuse de s’exécuter, ouvrant la voie à un potentiel conflit dans les tribunaux. Au printemps, Apple avait déjà refusé de concevoir un outil permettant au FBI d’accéder à l’iPhone de l’un des auteurs de l’attentat de San Bernardino, en Californie.

A ce sujet:
Dans une enquête pour meurtre, la justice américaine veut entendre l’assistant vocal d’Amazon

‘ Rent the Runway lève 60 millions de dollars

Spécialisée dans la location de vêtements de mode haut de gamme sur Internet, la start-up Rent the Runway a officialisé mardi une nouvelle levée de fonds. Elle a été récolté 60 millions de dollars, apportés notamment par les fonds Fidelity et Bain Capital. La jeune entreprise assure avoir été rentable cette année, pour un chiffre d’affaires supérieur à 100 millions de dollars. Rent the Runway vient de lancer un abonnement mensuel. Et a aussi ouvert plusieurs magasins physiques. La start-up prévoit d’utiliser ses nouvelles ressources financières pour lancer de nouveaux points de vente.

‘ AppDynamics prépare son entrée en bourse

Après plusieurs années d’attente, AppDynamics a officiellement lancé son processus d’introduction en bourse. La société de San Francisco, qui conçoit des outils de gestion d’applications, espère lever 100 millions de dollars sur le Nasdaq. L’an passé, elle avait été valorisée à 1,8 milliard de dollars. Huit ans après sa création, AppDynamics connaît toujours une forte croissance. Sur les neuf premiers mois de l’année, son chiffre d’affaires a progressé de 54%, à 154 millions de dollars. Mais elle n’est toujours pas rentable, avec une perte nette de 95 millions sur la même période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *