Une semaine dans la Silicon Valley, des pertes d’Uber aux publicités sur WhatsApp

Une semaine dans la Silicon Valley, des pertes d'Uber aux publicités sur WhatsApp

Chaque vendredi, «Le Temps» fait le point sur l’actualité de la semaine écoulée dans la Silicon Valley. Au sommaire de cette édition: les lourdes pertes d’Uber, une réorganisation chez Google, la promesse rompue de WhatsApp, le rachat d’Instapaper et la bataille judiciaire entre Fitbit et Jawbone

Uber a perdu 1,3 milliard de dollars en six mois

Les pertes d’Uber se creusent. Au premier semestre, la société de voitures avec chauffeur a accusé un déficit de 1,3 milliard de dollars, selon les informations de Bloomberg. C’est davantage que les 987 millions perdus sur les six premiers mois de 2015. Ces pertes s’expliquent par les nombreuses subventions accordées par Uber. Celles-ci permettent de proposer des tarifs attractifs. L’entreprise paie aussi ses investissements en Chine. Incapable de percer face à son rival chinois Didi, elle va lui céder ses activités. De quoi faciliter le chemin vers la rentabilité, étape importante pour une potentielle introduction en bourse.

Lire aussi:
L’Asie, territoire hostile pour Uber

Un nouveau patron pour le Project Loon de Google

Réorganisation chez X, le laboratoire d’Alphabet. La maison mère de Google vient d’engager Mike Cassidy, ancien patron de WildBlue, une société d’Internet par satellites. Le responsable va prendre la direction du Project Loon. Celui-ci vise à fournir un accès au Web par l’intermédiaire de ballons gonflés à l’hélium volant à une vingtaine de kilomètres au-dessus du niveau de la mer. Le projet est encore en phase de test dans plusieurs pays, dont l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Selon Google, ces ballons ont déjà volé sur une distance de 17 millions de kilomètres. Mais il reste encore un défi de taille: réduire leur coût de fabrication.

WhatsApp va fournir des données à Facebook

WhatsApp revient sur sa parole. L’application de messagerie a annoncé jeudi qu’elle allait désormais fournir des données sur ses utilisateurs à Facebook, qui a dépensé près de 20 milliards de dollars pour la racheter en 2014. Elle va notamment communiquer les numéros de téléphone au réseau social. WhatsApp n’a pas précisé quelles seront les autres données concernées par ce changement de politique. Cela doit permettre à Facebook de proposer à ses membres des publicités mieux ciblées. Par ailleurs, WhatsApp a annoncé l’ouverture de sa plateforme aux entreprises, pour leur permettre d’envoyer directement des messages aux utilisateurs.

Lire aussi:
WhatsApp va générer des revenus grâce aux entreprises

Pinterest rachète Instapaper

Nouveau changement de propriétaire pour Instapaper. Rachetée en 2013 par Betaworks, la maison mère de la plateforme Digg, l’application a été vendue à Pinterest. Instapaper permet à ses utilisateurs de sauvegarder des articles afin de les lire plus tard, avec ou sans connexion à Internet. Lancée en 2008 par le cofondateur de Tumblr, la société propose une offre payante de 30 dollars par an. Sa popularité a connu un net repli depuis deux ans. Instapaper restera disponible mais Pinterest prévoit d’intégrer une partie de la technologie sur sa plateforme. Depuis quelques mois, le réseau qui permet d’épingler des photos a racheté plusieurs start-up.

Fitbit gagne sa bataille judiciaire face à Jawbone

Victoire importante pour Fitbit, la start-up californienne leader du marché des bracelets et des montres connectées. Mardi, l’International Trade Commission (ITC) américaine lui a donné raison dans la bataille judiciaire qui l’oppose à son concurrent Jawbone. Celui-ci accusait Fitbit d’avoir violé le secret des affaires après avoir débauché plusieurs de ses employés. Le juge chargé du dossier estime que les preuves étaient insuffisantes. Les deux rivaux se livrent une guerre sans merci depuis plusieurs années. Mais Jawbone n’a pas encore réussi à faire condamner son rival.

Laisser un commentaire